Raccords à bague coupante 24°

Vue:

Raccords à bague coupante 24°

Il y a raccord et raccord ! Les raccords et unions en inox qui doivent garantir une grande sécurité et connaissent peu de temps d’arrêt sont particulièrement concernés.

Le cœur d’un raccord à bague coupante selon EN ISO 8434-1 (DIN 2353) est la bague coupante. Dans la majorité des cas, on a recours aux bagues coupantes double bord spécialement développées et contrôlées par le Lloyd germanique et qui ont fait leur preuve des millions de fois grâce à leur fabrication très précise et leur très grande fiabilité. La bague coupante étanchéifie le raccord complet monté à trois points clés.

Avantages notables:

+ Excellent comportement de coupe
+ Densité élevée, pas de rouille en surface
+ Montage sûr
+ Pas « d’affaissement » de la bague coupante


Grâce à des écrous-raccords traités en surface, les couples de serrage sont réduits jusqu‘à 35% et on évite la soudure à froid du matériau en acier inoxydable dans le filetage.

Fonctionnement d’un raccord à bague coupante:
La bague coupante est introduite dans le cône de raccordement par serrage de l’écrou-raccord. Lors d’un serrage renforcé, le cône guide la bague dans la surface du tube. Sur la face frontale de la bague, il se forme une crête circulaire. Le tube s’enfonce au fond du raccord et remplit sa fonction d’étanchéité après un travail préliminaire correct. De l’autre côté, la bague coupante se cale sur le tube grâce à la pression de l’écrou-raccord. En cas de sollicitation dynamique, cette loge de compression offre un soutien supplémentaire. Si le tube est parfaitement coupé à angle droit et soigneusement débarrassé des bavures, il est possible d’assurer l’étanchéité à trois points clés dans le raccord monté.

Les raccords à bague coupante s’articulent en 3 séries:

LL Pour air comprimé, conduites en matière plastique, les laboratoires, la construction d’appareils ; surtout en basse pression jusqu’à max. PN 100
L Pour des sollicitations de pression plus importantes jusqu‘à max. PN 315, dans les techniques de mesure et de contrôle, dans l’industrie du papier et des matières plastiques, l’industrie pharmaceutique, l’aéronautique, les dispositifs hydrauliques et l’industrie des vernis et des peintures.
S Pour d’importantes variations de pression, des oscillations et sollicitations mécaniques notables dans la construction mécanique lourde, la construction navale, l’industrie houillère, l’industrie chimique, les installations frigorifiques et portuaires, les écluses, l’off-shore, la pétrochimie, en général pour des pressions de 250 à PN 400 lors de l’utilisation de filetages mâles coniques jusqu’à PN 630.


Grâce à des écrous-raccords traités en surface, les couples de serrage sont réduits jusqu‘à 35% et on évite la soudure à froid du matériau en acier inoxydable dans le filetage.

Tubes:
Nous recommandons des tubes inox de précision, sans soudure, recuits doux en matériau 1.4571 selon DIN 2462 catégorie de tolérance D4/T3 ; ne pas utiliser de tubes soudés : dans la zone du cordon de soudure, structure du matériau changée pouvant modifier le comportement de coupe de la bague. Pour des raisons de coût, on a souvent recours à des tubes à parois fines qui ne résistent pas à la pression de la bague coupante au montage. Pour assurer malgré tout la fonction du raccord, nous recommandons l’utilisation d’une douille de renforcement.